Articles

Des lycéens lavallois, conseillés par des chercheurs, exportent leur projet scientifique en Chine !

Depuis septembre 2015, le Laboratoire d’Acoustique de l’Université du Maine (LAUM) a accompagné plusieurs élèves du lycée Douanier Rousseau à Laval, dans leur projet scientifique « Peut-on voir le son ? ». Grâce à leurs expérimentations, les 3 lycéens ont remporté le 1er prix lors de la finale nationale du concours C.Génial à Paris le 21 mai et sont désormais qualifiés pour un concours international de sciences qui se déroulera à Shanghai en août prochain.

Photographier le son

Maude Leriche, Maëva Loisnard et Nicolas Metay font partie de l'atelier scientifique du lycée lavallois. Leur projet ? Photographier le son.
Ils ont été accompagnés dans leur démarche par Patrice Michel, enseignant en sciences physiques du lycée et conseillés par deux ingénieurs de recherche du Laboratoire d’Acoustique de l’Université du Maine : Mathieu Sécail-Géraud et Nikolay Chigarev.

Conseils d’acousticiens

Le projet de visualisation et de mesure de la propagation du son des 3 lycéens s’inspire de la méthode de Kock. Cette méthode des années 1950 consiste à associer une source de lumière à un microphone pour mettre en évidence tous les points du champ dans le même état vibratoire, puis balayer la surface avec un appareil photo en pause longue. Cela permet d’obtenir en fin de processus une photographie de propagation des vibrations sonores.
Lors de la visite des lycéens au LAUM, les ingénieurs de recherche du laboratoire les ont conseillés pour passer d’un dispositif de mesure manuel à un dispositif automatisé et obtenir ainsi des résultats significativement plus fiables et plus précis.

Et la suite ?
Après des premiers prix nationaux au concours "Faites de la science" et aux Olympiades de physique, les lycéens sont désormais lauréats d'une nouvelle récompense qui leur ouvre les portes du concours CASTIC (China Adolescent Science and Technology Innovation Contest) qui se déroulera cet été en Chine.